BlogsCanada.ca
"The Pulse of Canada "


 
 

 
General

Israel & Gaza: Tectonic shift in past 24 hours

Posted August 26, 2014 by CuriosityCat
Israel’s embattled prime minister

The Egypt-brokered truce agreement just struck has resulted in two shifts in the underlying political forces in that area.

The first shift is a de facto recognition by Israel of the pan-Palestinian government that Abbas had set in place, as Zvi Bar'elwrites in Haaretz:

But this is just a preliminary agreement. The important agreement will come in another month, when both sides return to Cairo to negotiate over core issues like a port and airport, prisoner releases and Gaza’s reconstruction. Over the coming month, the cease-fire’s stability will be tested, and that is the innovation in yesterday’s agreement: The truce is of unlimited duration. 

Thus for the first time, Israel has agreed to a confidence-building process with the Palestinian government to which Hamas and Islamic Jihad are also parties.

The negotiations won’t be direct, but this is clearly a pan-Palestinian agreement with Israel. 

Thus Israel has not only recognized the Palestinian unity government, but also acknowledged that Gaza and the West Bank can no longer be separated. Without these two facts, neither yesterday’s deal nor those to follow would have any practical meaning. Effectively, Israel has recognized Hamas and other Palestinian militant groups as an inseparable part of the Palestinian polity with which it will also have to conduct broader diplomatic negotiations in the future.

The second major change is that the Israeli cabinet is not united around the truce itself. Some reports suggest that the Israeli prime minister did not call for a vote on the truce from cabinet members because it might not have passed.
This is the take of Attila Somfalvi in Ynet News:

Political rumblings began within the Israeli government Tuesday evening after a long-term ceasefire with Hamas went into effect at 7pm local time and Economy Minister Naftali Bennett called for a Cabinet vote on the decision, citing that ministers hadn’t been consulted about the deal.
According to Bennett, the decision had been made exclusively by Prime Minister Benjamin Netanyahu and Cabinet members were only updated on the decision by telephone.
The Cabinet appeared to be split on the deal, with Foreign Minister Avigdor Lieberman, Interior Minister Yitzhak Aharonovich, and Economy Minister Naftali Bennett, and Communications Minister Gilad Erdan opposing the decision, and supporting further military action in Gaza.

If the ceasefire does not result in peace, the Israeli prime minister will find his political career under attack. A significant breach of the truce could lead to a new prime minister.
Full Story »

 
General

CuriosityCat: Israel & Gaza: Tectonic shift in past 24 hours

Posted August 26, 2014 by CuriosityCat

Israel’s embattled prime minister

The Egypt-brokered truce agreement just struck has resulted in two shifts in the underlying political forces in that area. The first shift is a de facto recognition by Israel of the pan-Palestinian government that Abbas had set in place, as Zvi Bar’elwrites in Haaretz:

But this is just a preliminary agreement. The important agreement will come in another month, when both sides return to Cairo to negotiate over core issues like a port and airport, prisoner releases and Gaza’s reconstruction. Over the coming month, the cease-fire’s stability will be tested, and that is the innovation (Read more…)

Full Story »

 
General

Saskboy’s Abandoned Stuff: Wasteful Destruction in Gaza

Posted August 26, 2014 by John Klein

The destruction of this apartment tower is ridiculous. How is it in any way acceptable for a state to destroy an obvious civilian complex with weapons of war?

We’re supposed to believe that the hundreds of occupants were all enemy combatants, and Israel is safer having made them homeless?

Full Story »

 
General

Israel destroys two Gaza high rises in latest escalation of war

Posted August 26, 2014 by The Associated Press

Israel’s military says it carried out 15 air strikes in Gaza on Tuesday

The post Israel destroys two Gaza high rises in latest escalation of war appeared first on Macleans.ca.

Full Story »

 
General

New program can analyse your personality (and a politician’s)

Posted August 24, 2014 by CuriosityCat
Yair Neuman: Personality Analyzer

Prof. Yair Neuman, a researcher at Ben-Gurion University of the Negev has developed such a program, and has used it to analyse the views of President Obama and Hillary Clinton towards Israel:

Neuman’s method, which he describes as augmented intelligence, works with any text of a person’s words – from a speech, interview, essay, or online post. The text is processed by computer software he developed. An expert must interpret the results.
Among other things, Neuman has used the program to profile political leaders and school shooters, to predict behavior on Twitter, and to evaluate online customer reviews.

How does it work? You feed a speech you made into the program, press a button, and voila! results arrive which an expert can interpret:

Built into the program are semantic signatures for dozens of personality dimensions, including the ”Big Five” personality types – extroversion, agreeableness, conscientiousness, neuroticism, and openness to experience – as well as emotional and psychodynamic characteristics. The signature of each dimension is based on a handful of words that describe it in the psychological literature.
For example, the profile of unfriendliness is based on the use of these words: remote, solitary, apathetic, and indifferent. Unfriendliness is a psychodynamic characteristic, meaning it has unconscious causes. This dimension of the program has not been systematically validated.
The semantic signatures of the words from the text are compared to those of the personality dimensions. The more similar the signatures of the words are to that of a dimension, the higher the person in question scores on that dimension of personality.
Neuman says his program does not allow him to profile a person’s entire personality – just how it is expressed in context. A person’s true character, he says, becomes clear only with time.

I can’t wait for the day when any discussion of any politicians views on a topic are accompanied by just such an analysis: politicians’ ability to hide their true feelings will be much more difficult when this happens.

Full Story »

 
Activism

Welcome to the 1,000th Politics, Re-Spun Editorial!

Posted August 11, 2014 by Stephen Elliott-Buckley

Happy August! Happy Day! I have a few comments about this, the 1,000th editorial at Politics, Re-Spun. But you can read them below, about my sabbatical plan, new visions for this almost 12-year-old website, and other things. But at the top of this post, I have something slightly more urgent to delve into before I […]

People who read this page, also read:

Full Story »

 
General

Israel: Rogue State

Posted August 5, 2014 by Stephen Elliott-Buckley

Israel has the right to defend itself. Arguably, so does every nation. Israel, however, gets a free pass for going well beyond defending itself. I’ll leave the West Bank alone right now. Gaza: Is an open-air prison, walled off by Israel. Is under an economic embargo. Is barred from importing and exporting. Recently saw its […]

Full Story »

 
General

Stop killing people

Posted August 4, 2014 by Boris

The talk of two-state solutions, displacement, borders, violent Zionism, violent resistance, bombed schools, shelters, houses, kibbutzim, the opinions of various persons both thoughtful and blinkered is maybe just a little teeny tiny bit ahead of the g…

Full Story »

 
Canada

Juxtapose

Posted August 1, 2014 by Boris

The Canadian Commons church group

Singing songs of solidarity

Against the sight and smell

Of a rotting child’s corpse

(Vice)

Full Story »

 
General

Critiquer Israël

Posted July 24, 2014 by Claude Dupras

Écrire un texte qui critique Israël, sa politique et ses chefs est risqué. Si on ne partage pas l’opinion du gouvernement d’Israël ou si on dénonce ses politiques ou ses chefs, on risque d’être taxé d’antisémite.
J’ai un grand respect et une admiration profonde pour le peuple juif. J’ai lu beaucoup sur son évolution. J’ai été surpris des oppositions constantes qui ont affecté son histoire, à travers les siècles, et de sa force de caractère pour en sortir la tête haute. J’ai apprécié ses Prix Nobel, si nombreux dans tous les domaines, qui ont démontré au monde entier l’excellence de ce peuple dans les arts, les lettres, la science, la philosophie, la médecine, etc… et son sens de l’invention.
J’ai constaté sa richesse culturelle, sa domination incontestée dans tous ses domaines et sa générosité sans borne pour les arts. J’ai été témoin de son sens des affaires, ses capacités d’analyse, sa logique, ses décisions, son sens du risque bien calculé. Je l’ai vu être d’avant-garde, initiateur, investisseur, bâtisseur… en somme réalisateur de grands projets, de grandes choses.  Oui, il sait agir comme  un réalisateur hors-pair dont les actions sont basées sur ses connaissances du passé et son sens extraordinaire de ce que sera le futur.
Le peuple juif est un grand peuple doté d’une haute intelligence et d’un sens pratique remarquable.
Par contre, je n’ai pas aimé ce qui a découlé de la décision des Nations-Unies en 1948, avec laquelle j’étais en accord, qui a reconnu l’État d’Israël et lui a attribué un territoire en Palestine. Depuis, les arabes de ce territoire se ressentent dépossédés, défranchis, bousculés et sont devenus des réfugiés dans leur propre pays.  Depuis, ils contestent et le chaos règne. D’un gouvernement israélite à l’autre, c’est une résistance constante.  Les arabes revendiquent, contestent, veulent reprendre leur habitation, leur terrain… Israël avec les armements ultramodernes de son arsenal, ses soldats bien entraînés, l’appui inconditionnel autant politique, monétaire que militaire des USA, est devenue dominante et gagne du terrain sans cesse.  
Les arabes, toujours battus et humiliés, sont inconsolables mais demeurent déterminés. Ils contestent sans cesse de façon de plus en plus sophistiquée. Ils réclament leur butin, souventes fois avec raison.
Aujourd’hui, encore une fois, le monde est devant un nouveau conflit israélo-palestinien. Gaza est envahie par l’armée israélienne qui se justifie en faisant allusion aux attaques arabes incessantes par roquettes et autres moyens. Le gouvernement israélien veut y mettre fin et son prétexte est de découvrir et de démolir des tunnels construits par les palestiniens par lesquels du matériel de guerre et des produits pouvant répondre aux besoins domestiques des familles palestiniennes sont importés.
Je viens tout juste de trouver, dans mes affaires, un article de la Une du journal français MIDI LIBRE, datée du 28 avril 1945, 20 jours après la fin de la 2eguerre mondiale. Il laisse à réfléchir sur la situation actuelle en Palestine. 
 
Il est intitulé : « Le rapport de la délégation britannique sur Buchenwald ». Le voici :
Londres 27 avril 1945 – Les membres de la délégation britannique qui a visité le camp allemand de Buchenwald ont été unanimes à déclarer qu’à leur avis les nazis appliquaient depuis longtemps une méthode délibérée d’extermination des internés par la famine et les mauvais traitements.
Ils estiment que les Allemands ont aussi atteint le plus bas degré de dégradation qu’ait jamais touché la conscience humaine.
Le rapport de la délégation, qui a été publié sous la forme d’un livre blanc, déclare que jusqu’au 1eravril 1944, le nombre de tué ou morts à Buchenwald s’élève à 54,072. Dix-sept mille au moins d’entre eux sont morts depuis le 1er janvier dernier.
Le rapport précise que l’une des baraques du camp était affectée à un usage spécial : certains prisonniers de marque y rencontraient pendant une vingtaine de minutes des femmes amenées d’autres camps. Celles-ci, par la menace ou la promesse d’un meilleur traitement étaient contraintes de se prostituer. Elles étaient tuées ensuite.
Il existait une baraque de la mort. Les internés y accédaient soit en descendant un escalier de pierre abrupt, soit en tombant par une trappe qui s’ouvrait sous leurs pieds. Les internés jugés réfractaires ou incapables de travailler y étaient précipités.
Selon le rapport des membres de la délégation, on avait enlevé le testicule gauche d’un homme de 29 ans.
De nombreux sujets d’expérience sont morts et la politique d’extermination semble avoir été mieux appliquée que celle de la stérilisation. Mme Koch, femme du commandant du camp, collectionnait des objets confectionnés avec de la peau humaine. Un de ces objets qui a été examiné par Sir Bernard Spilsbury et identifié par lui comme étant de la chair humaine, était un petit-abat-jour.
Il est confirmé que les enfants comme les adultes étaient astreints à un travail de 8 heures au minimum sept jours par semaine. On croit qu’il reste encore 800 enfants dans le camp.
Quelques anciens déportés nous ont confié que les opérations avaient lieu sans qu’on employât d’anesthésique, sur des tables de cuisine, au milieu des autres prisonniers.
Enfin les internés dormaient sur des planches, sans matelas, bien entendu. Ceux qui en avaient encore la force poussaient les morts dans l’allée. Tous les soirs, les cadavres étaient rassemblés à un bout de la baraque et le matin ils étaient emportés au four crématoire ou à la dissection.
Les membres de la délégation ont pu voir également dans le sous-sol une lourde massue de bois, de 60 cm de longueur environ qui servait à assommer ceux qui mouraient trop lentement. Cette massue était encore tachée de sang.
Dans la cour voisine du four crématoire, des chariots apportaient de nombreux cadavres d’internés morts de la dysenterie et provenant des divers baraquements. Le dernier de ces lugubres chargements a pu être examiné par les délégués. Aucun des corps des malheureuses victimes ne portait trace de mort violente. Toutes paraissaient avoir succombé à la faim et à la maladie.
On assure que différentes méthodes de stérilisation ont été pratiquées dans ce camp sur des juifs internés. Deux membres de la délégation ont vu un juif polonais qui avait subi une opération de ce genre.

À ce moment-là, il existait plus de quarante camps d’extermination dont plusieurs étaient du genre de Buchenwald. Mais six camps étaient particuliers et beaucoup plus horribles. Ils étaient dédiés à l’exécution organisée et massive d’êtres humains, dont une écrasante majorité de Juifs : Auschwitz 1 et 2, Chelmno 1, Majdanek, Sobibor et Treblinka. Ils avaient été mandatés pour ce faire, suite de la décision de la « Conférence nazie sur la solution finale » qui a décrétée la mise à mort rapide de tous les juifs. Les camps devenaient un processus de type industriel pour éliminer tous les juifs à tout jamais.
J’ai visité Buchenwald et Auschwitz et j’en suis sorti bouleversé. J’ai aussi visité le mémorial de Yad Vashem à Jérusalem qui occupe, avec raison, une place centrale dans la volonté des juifs de maintenir le souvenir des six millions de leurs compatriotes assassinés par les nazis et leurs complices. J’en suis sorti abasourdi. Je comprends la profondeur de la mémoire juive. Aucun peuple n’a subi de telles souffrances, de tels préjudices.
C’est de là que vient la difficulté de critiquer le gouvernement israélite. Faire la part des choses n’est pas facile, mais elle doit être faite. Particulièrement aujourd’hui, dans les relations de l’état juif avec la Palestine arabe. Cette dernière n’a rien à voir avec les plans d’extermination des nazis. Elle est aussi, jusqu’à un certain point, victime des nazis. La décision de 1948 de créer l’État Juif en Palestine est venue des Nations Unies dans la foulée des crimes nazis contre les juifs européens, après la deuxième guerre mondiale. Depuis ce jour, rien ne va plus pour les arabes palestiniens. Leur qualité de vie n’a rien à voir avec celle des israélites d’autant plus que Gaza est une petite zone parmi les plus densément peuplée du monde. Le mouvement islamiste Hamas a été porté au pouvoir par les Gazaouis à l’élection de 2006 et il est très revendicateur des droits palestiniens et contestateur de l’état hébreu. More, la frontière avec l’Égypte est pratiquement fermée. Of course, cela n’aide pas.   
Dans le conflit actuel en Gaza, on peut disserter longuement pour déterminer le vrai responsable de l’enveniment de cette situation. Une chose certaine, la force militaire entre les deux parties est totalement disproportionnée. Beaucoup plus d’arabes sont tués dont des femmes et des enfants. Des familles palestiniennes perdent leur logement, leur maison. Les embargos sur la nourriture et autres produits essentiels font mal et des enfants en souffrent. Certaines écoles sont fermées et d’autres démolies. Les hôpitaux sont endommagés. Rien de va plus dans la vie des arabes palestiniens.
La vraie solution à cette situation intenable est la négociation. Une vraie. Palestiniens et Israélites sont aujourd’hui devant un fait accompli. Ils doivent vivre ensemble. Les israélites ont l’argent et dans une nouvelle paix négociée, ils devraient agir et investir massivement pour que la partie arabe atteigne le plus vite possible un niveau de vie de qualité. Ce n’est pas pour demain, mais c’est possible à la longue. Ainsi la jeunesse palestinienne montante ne se ressentira pas frustrée et verra la possibilité d’une vie meilleure dans son pays et ailleurs. Demain, ils seront les dirigeants de leur nation et, à ce moment-là, ils se rappelleront les erreurs passées et voudront sûrement ne pas les répéter.
Entre temps, il faut dénoncer la rentrée barbare de l’armée israélienne en Gaza. Oui, il y a des roquettes et nonobstant les agissements de l’armée, il y aura toujours des roquettes ou autres choses. La solution n’est pas dans la méthode dure pour les éliminer car l’être humain sait toujours trouver un moyen pour se défendre. Elle est ailleurs.

Claude Dupras
Full Story »

 
General

Baird to UN: Are you kidding me?

Posted July 22, 2014 by David Akin

The Times of Israel reported this week: A United Nations agency that last week found rockets in a Gaza school operating under its auspices has handed that weaponry over to Hamas, Israeli officials said Sunday, accusing the organization of actively helping the terrorist organization potentially attack Israeli civilians. “The rockets were passed on to the […]

Full Story »

 
General

By phone, Harper and Netanyahu speak about the Hamas rocket attacks

Posted July 19, 2014 by David Akin

Earlier today, Canada’s Prime MInister Stephen Harper spoke to Israeli Prime Minister Benjamin Netanyahu. Here is the ‘read-out’ from the Harper’s office: —- Prime Minister Stephen Harper spoke with Prime Minister Benjamin Netanyahu of Israel today. The leaders discussed the ongoing rocket attacks by Hamas and Israel’s efforts to halt them, including the Israeli Defense […]

Full Story »

 
General

Israel & Framing the Issues: The Israel Project and Frank Luntz

Posted July 16, 2014 by CuriosityCat

A key to understanding the inner workings of modern politics is to understand what role the framing of issues takes, and the key to that is to understand why Frank Luntz, the Republican advisor, ranks at the top of political framing.

The news is full of interviews of Israeli and Palestinian spokespersons, with the occasional Hamas leader appearing.
When you watch and listen to these people represent their sides, ask yourself which spokespersons do the better job of framing the issues.
Here’s one take of what is governing the framing of issues by Israeli spokespersons, by the senior political analyst at Al Jazeera:

Do you wonder why official Israeli spokespersons sound so calm, smiley and kind when their popular base sounds so angry, so aggressive, and so racist? How they are likely to say something like, “thank you it’s nice to be with you”, even after being grilled by a probing frustrated anchor. Why, when asked about the expansion of illegal settlements, Israeli spokespersons speak of the need for a peace settlement, and when asked about bombing civilians, they speak of a better future for all children, Israeli and Palestinian?

Wonder no more. This is all part of a well-thought, well-orchestrated media strategy to mystify, mislead and even misrepresent the reality. And much of it can be found in The Israel Project’s 2009 Global Language Dictionary

But this is not unique to Israel. Governments set up entire ministries and/or institutions to defend their policies and advance their narrative, at times to mislead their enemies or competitors. Indeed, it’s naive to expect otherwise. Like cynicism, gullibility is especially dangerous for journalists.

And you can access the Project document itself at this site.
Just who is The Israel Project? Check Wikipedia for information.
Full Story »

 
General

Mormon Purge * Scary Scientology * No More Hijab

Posted June 21, 2014 by Religion News Blog

Among the items in this issue of Religion News Briefs: Criticizing the Mormon Church can get you excommunicated. Leaving the destructive Scientology cult is scary (and wise).
Also: After three decades of debate on homosexuality, the Presbyterian Chu…

Full Story »

ShowImage
Commentary

Harper is for the Birds!

Posted January 18, 2014 by Allan W Janssen

Dear Readers: Prime Minister Stephen Harper is so well like in Israel that they are going to name some stuff after him! GET THIS!!!!!! There is now a “Stephen J. Harper Hula Valley Bird Sanctuary!” (Apparently it’s a “Bird Interpretive Centre!”) ———————————– I just read this in a celebrity rag: “Avicii, 25 things you don’t […]

Full Story »



The Latest